DGSN : POURQUOI LES CAMEROUNAIS SE RETROUVENT SANS PIECES OFFICIELLES ?

  • Posté Par Marie Serges ZAKOUDA le 10-01-2021
  • 5 comments

C'est parce que plus de trois (03) millions de personnes sont en situation de double voir triple identité, qu'elles se retrouvent dans sur situation de sans papiers officiels.

Depuis pratiquement une semaine, #JeVeuxMaCNI est devenu très populaire dans les réseaux sociaux. En réalité, ce hagtag est l’expression toute trouvée par les internautes camerounais pour s’insurger du fait qu’au-delà de 3 mois initialement prévus, tous ceux qui ont sollicité le renouvellement ou une demande de carte nationale d’identité dans un commissariat de la direction générale de la sureté nationale se retrouvent toujours avec un récépissé dont il faut toujours proroger la date d’expiration. Une situation jugée par certains comme un manque de sérieux. Car comment comprendre que dans son propre pays l’on puisse vivre sans pièce officielle ?

Face à la montée des remous au sein de l’opinion, la Délégation Générale de la sureté Nationale a tenu une conférence de presse pour faire établir la lumière dans cette affaire. Pour Martin Mbarga Nguélé, la lenteur dans les procédures d’élaboration des passeports et des cartes nationales d’identité se justifie par le fait que l'ancien système de production des CNI présentait de nombreuses failles, la principale étant la possibilité d'établir plusieurs cartes pour une même personne, ce qui ouvrait la porte aux personnes qui pouvaient avoir plusieurs identités pour commettre des crimes, toucher les salaires des autres ou naitre de nouveau. Il était donc urgent d'installer un nouveau système qui peut mieux protéger la nationalité camerounaise ce deuxième système vient résoudre ce principal problème, car actuellement au Cameroun, plus de trois (03) millions de personnes sont en situation de double voir triple identité.

Il faut noter est qu’en pareille circonstance seule la première identité est la véritable, mais, ceci pose un grand problème aux détenteurs de double identité qui ont déjà passé une vie avec la seconde identité, ils travaillent avec, ont des diplômes avec et de multiples autres avantages avec cette identité-là, les gens restent donc attachés à leurs nouvelles identités et refusent totalement même de parler de l'ancienne, qui est reconnue par le système. Il a aussi été mentionné que les anciennes cartes restent valables jusqu'à leurs dates d'expiration.

Actuellement notre pays compte 280 postes d'identification et 50 poste mobiles pour une production de 10 mille cartes par jour et bientôt nous seront à la capacité de 15 mille cartes. Pour les cartes non retirées nous avons 245 mille cartes en souffrances dans les commissariats.

Néanmoins, qu'il y a encore quelques soucis techniques et des lenteurs dans les livraisons du matériel ce qui peut ralentir le processus de production. Aussi il est recommandé à tous les citoyens de dénoncer les actes de corruption et d'arnaques donc ils pourront être victimes. Quant aux nouveaux passeports plus sécurisé, ils sortiront dorénavant dans les 48 heures.