PRESENTATION DES VŒUX : LE COUPLE PRESIDENTIEL ANNULE LA CEREMONIE.

  • Posté Par Marie Serges ZAKOUDA le 09-01-2021
  • 5 comments

La traditionnelle cérémonie de présentation des vœux au chef de l’Etat et à sa charmante épouse n’aura pas lieu cette année. La raison évoquée par le Cabinet civil de la présidence de la République est que l’on redoute une deuxième vague de contamination au nouveau Coronavirus, qui selon les informations recueillies est plus violent.

En effet, les Camerounais font montre d’un relâchement des mesures barrières, notamment le non port du masque dans les espaces publics et le non-respect des mesures barrières édictées par le gouvernement. Une situation préoccupante pour l’Etat camerounais.

Ainsi dans un communiqué publié lundi 4 janvier 2020, le Directeur Cabinet civil de la présidence de la République, Samuel Mvondo Ayolo, s’adresse principalement aux chefs des missions diplomatiques, aux représentants des ONG basés au Cameroun ainsi qu’aux membres des corps constitués nationaux. Sont également concernés par ce communiqué : le Cercle des Amis du Cameroun (CERAC), les femmes des opérateurs économiques, les responsables d’associations et autres organisations des femmes. « Les cérémonies solennelles de présentation des vœux au chef de l’Etat, S.E Paul Biya, à la première dame, Madame Chantal Biya pour l’année 2021 sont déprogrammées en raison des mesures barrières adoptées par le gouvernement pour freiner la propagation du nouveau Coronavirus, Covid19 ». Peut-on lire.

En vérité, le port du masque reste donc un impératif pour tous. Le chef de l’État Paul Biya, lors de son message à la nation le 31 décembre 2020, a exhorté les Camerounais à porter les masques afin d’éviter de se faire contaminer par la Covid19.

Au regard de la vitesse à laquelle se propage cette pandémie et les pertes humaines enregistrées à travers le monde. La préservation des vies dépend de la responsabilité de tous. C’est vrai qu’au Cameroun les cas de contamination de plus en plus en baisse, mais la maladie n’est pas totalement éradiquée. Alors prudence…