Même le transport urbain vibre au rythme de la Can féminine de novembre 2016.

Bientôt de nouveaux bus pour renforce le système de transport urbain de masse dans les villes de Yaoundé et de Limbé ; c’est ce que prévoit le contrat de partenariat entre Irmaos Mota Construçao de Carroçarias S.A et le Cameroun signé le 30/08/2016 dernier.

D’après les sources aux faîtes de la signature du contrat de partenariat, Irmaos Mota Construçao de Carroçarias S.A, constructeur portugais de véhicules devrait mettre à disposition des bus avant ledébut de la Can féminine, prévue du 19 novembre au 3 décembre 2016. Il s’agit de 30 bus qui arpenteront les villes choisies pour abriter l’événement. A Yaoundé l’on prévoit initialement 25  et 5  pour Limbé.

A l’annonce de cette signature et du nombre de bus mis à la disposition, une certaine opinion pense que ces nombres de bus sont insuffisants à cause de la densité démographique. Jusqu’au aujourd’hui,  les itinéraires et les ressources humaines à déployer sont encore tenus au secret. Déjà, l’entreprise portugaise entend mobiliser à Yaoundé ; des financements ainsi qu’un important parc-automobile pour une exploitation efficace du système de transport urbain de masse. L’objectif étant de permettre aux citadins et visiteurs de la ville d’aller d’un point à l’autre dans des bus respectant standards internationaux en la matière.

Il est bon de savoir que Irmaos Mota Construçao de Carroçarias S.A monte des bus à partir des moteurs et des châssis de marque Mercedes. Elle fournit des bus dans plusieurs pays européens et assure actuellement le transport urbain dans la ville portugaise de Lisbonne. En Afrique, l’entreprise opère dans des pays lusophones à savoir l’Angola et le Mozambique. Cependant, nous nous demandons où est ce que ces bus vont rouler ; parce que nos routes sont étroites et en mauvais état.