MBALLA ROGER’S N'EST PLUS.

  • Posté Par Cécile France NTONGA le 23-10-2017
  • 5 comments

C'est  d’un arrêt cardiaque qui a eu raison sur l'auteur su titre à succès « Ma ding Wa » ans la nuit du 19 au 20 octobre 2017.

Après le décès de Natasha Bizo et Eloundou Bass, voici  un autre dinausore  du Bikutsi vient de rendre l’âme. Mballa Rogers, 62 ans, est décedé dans la nuit de jeudi à vendredi aux environs de 00h 30, à son domicile situé à Nkolngock par Mbalmayo.

En effet, Celui qui était considéré par ses pairs comme l’une des icônes du bikutsi était souffrant depuis quelque temps. C’est d’ailleurs ce qu’affirmera  Gilbratar  Dracus, la famille proche et Ibrahim Dan Assabe, un proche du défunt.

Dans le milieu artistique, l’annonce de son décès a provoqué un certain émoi. Pour la simple raison qu’en ce seul mois d’octobre, la musique camerounaise a déjà perdu 4 de ses membres. C’est à travers les réseaux sociaux que les artistes et fans se manifestent par de nombreux messages de condoléances et d’hommage. Sur  sa page facebook, on peut lire : «Ce gars avait des textes super lourds. Le talent ne se conteste pas » ou « Repose en paix ». par contre, l’un de ses anciens guitaristes, le Français Julien Pestre, a rendu hommage au défunt en interprétant son célèbre morceau « Ma ding wa ».

De notre mémoire de journaliste, on s’en souvientnque Mballa Rogers a commencé sa carrière dans les années 80. Son premier album, intitulé « S/T », est constitué de cinq titres. Le second album, de quatre titres, remporte plus de succès notamment grâce à la collaboration avec les têtes brûlés. Parmi ses plus grands succès, nous avons les titres « Ma ding Wa », « Bibuk biflatter », « Ntobo », et « nde’onena ».

Signalons aussi qu’ après des années d’absence, c’est en 2010 que Mballa Rogers réapparaît sur la scène camerounaise lors d’un concert de K-Tino pour assurer sa première partie. La même année, Il a également donné un concert au concours Mutzig star. L’une de ses dernières prestations date de l’année dernière au Club Bantou à Yaoundé.