COUP DE VOL A L’ENIEG DE NGOUMOU

 Un voleur mis aux arrêts par les élèves maitres La journée de mercredi 13 décembre 2016 restera à jamais gravée dans la mémoire de Kamal Oum un présumé voleur pris la main dans le sac dans l’enceinte de

l’école normale des instituteurs de l’enseignement général. Il est 10h30 quand un élève maitre aperçoit un jeune homme vêtu d’un maillot de sport taché au niveau du ventre par la peinture de la clôture du campus. Or le lundi au soir beaucoup d’élèves avaient annoncé être victimes de coup de vol : perte de marmite, de téléphones, argent et cartes

 Un voleur mis aux arrêts par les élèves maitres La journée de mercredi 13 décembre 2016 restera à jamais gravée dans la mémoire de Kamal Oum un présumé voleur pris la main dans le sac dans l’enceinte de l’école normale des instituteurs de l’enseignement général. Il est 10h30 quand un élève maitre aperçoit un jeune homme vêtu d’un maillot de sport taché au niveau du ventre par la peinture de la clôture du campus. Or le lundi au soir beaucoup d’élèves avaient annoncé être victimes de coup de vol : perte de marmite, de téléphones, argent et cartes mémoires. Arrêté, par le président du club journal, le voleur passera automatiquement aux aveux. Il affirme avoir des complices au sein du campus, lui permettant d’entrer dans les blocs de l’internat. « Il s’agit d’un élève maitre et d’une élève maitresse » dixit Kamal Oum. Déjà, il n’est pas première interpellation. L’an passé, il se faisait arrêté mais excusé. Les habitudes ayant la peau dure, il a récidivé. N’eut été l’intervention de Fouma Jean Claude, directeur de l’Enieg et des forces de l’ordre, le voleur subissait une justice populaire. En ce moment, il séjourne encore au commissariat de Ngoumou pour besoins d’enquêtes. Affaire à suivre…

COUP DE VOL A L’ENIEG DE NGOUMOU

Laisser un Commentaire