feature-top

Le 2 novembre dernier, prenait fin le forum organisé par l’Association camerounaise pour le dialogue inter-religieux. Durant deux jours ? Les jeunes de Kousseri, département de Logone et Chari et avec le concours du programme des nations unies pour le développement

(Pnud) échangeront sur la paix, la cohésion sociale, le développement et comment éliminer Boko Haram. Il faut noter qu’à cause de sa proximité avec le Nigéria, le département du Logone et Chari est en proie aux exactions de la secte islamique Boko Haram. Selon Ibrahim Djogra, Président pour l’Extrême-Nord du conseil national de la jeunesse du Cameroun : « c’était une bonne occasion pour nous de

Le 2 novembre dernier, prenait fin le forum organisé par l’Association camerounaise pour le dialogue inter-religieux. Durant deux jours ? Les jeunes de Kousseri, département de Logone et Chari et avec le concours du programme des nations unies pour le développement (Pnud) échangeront sur la paix, la cohésion sociale, le développement et comment éliminer Boko Haram. Il faut noter qu’à cause de sa proximité avec le Nigéria, le département du Logone et Chari est en proie aux exactions de la secte islamique Boko Haram. Selon Ibrahim Djogra, Président pour l’Extrême-Nord du conseil national de la jeunesse du Cameroun : « c’était une bonne occasion pour nous de discuter sur les questions de développement de notre localité ». Au sortir des travaux, Brice Mathieu Ngos Yebgo, 1er adjoint préfectoral de Logone et Chari et Najat Rochdi, Représentante-résidente du système des Nations nies au Cameroun ont équipé ces jeunes en stratégie visant à mettre fin à l’enrôlement par les groupes terroristes.

feature-top
feature-top

Laisser un Commentaire