mardi 23 janvier 2018
Un gendarme en mission commandée dans le cadre de la lutte contre l’insécurité dans les Régions anglophones trouve la mort dans un accident de la circulation à Bafoussam

Dans la matinée de ce mercredi 3 janvier 2018, un camion-citerne dont les freins ont lâché, est sorti de la chaussee pour terminer sa course folle sur des installations situées en bordure de la route. L’accident s’est produit au lieu-dit Carrefour Dschang

à Bafoussam, chef-lieu de la Région de l’Ouest. Ce grand carrefour conduit à Dschang et Bamenda, deux grandes villes de la partie Ouest du Pays. Au passage, le gros véhicule lourd a arraché la vie à deux personnes qui se trouvaient sur le trottoir. Parmi les victimes, il y a le gendarme Modeste Mbosso. « Il était assis devant une maison pas très loin de la route. Quand il a vu le camion venir, il a tout fait pour se sauver mais, il se faisait

Dans la matinée de ce mercredi 3 janvier 2018, un camion-citerne dont les freins ont lâché, est sorti de la chaussee pour terminer sa course folle sur des installations situées en bordure de la route. L’accident s’est produit au lieu-dit Carrefour Dschang à Bafoussam, chef-lieu de la Région de l’Ouest. Ce grand carrefour conduit à Dschang et Bamenda, deux grandes villes de la partie Ouest du Pays. Au passage, le gros véhicule lourd a arraché la vie à deux personnes qui se trouvaient sur le trottoir. Parmi les victimes, il y a le gendarme Modeste Mbosso. « Il était assis devant une maison pas très loin de la route. Quand il a vu le camion venir, il a tout fait pour se sauver mais, il se faisait déjà tard, le camion l’a broyé » raconte un riverain. Le gendarme Modeste Mbosso était en mission commandée dans le cadre de la lutte contre l’insécurité dans la ville de Bamenda, chef-lieu de la Région du Nord-Ouest et ses environs. Il faisait partie d’une troupe chargée de contrôler l’entrée de Bamenda à partir du carrefour Dschang. Le Nord-Ouest et le Sud-Ouest sont les deux Régions plongées dans une crise dite anglophone qui dure depuis 14 mois. La gendarmerie nationale y a déjà perdu une dizaine d’éléments. La majorité a été assassinée par des activistes radicaux qui luttent contre les forces de défense et sécurité pour l’indépendance des Régions anglophones du Cameroun.

Un gendarme en mission commandée dans le cadre de la lutte contre l’insécurité dans les Régions anglophones trouve la mort dans un accident de la circulation à Bafoussam

Laisser un Commentaire