vendredi 24 novembre 2017
CRISE ANGLOPHONE: 8 MILITAIRES TOMBENT SOUS LES BALLES DES SECCESSIONISTES

La huitième victime a perdu la vie dans le département de la Manyu, région du Sud-ouest, dans les circonstances qui restent indéterminées. Après l’assassinat de sang-froid, lundi dernier, du gendarme major Djonghay Bienvenu en service à

l’escadron 51 de l’état-major de gendarmerie de l’ouest à Bafoussam- envoyé depuis peu, en détachement à Jakiri, chef-lieu du département du Bui. La nuit du mardi 7 au mercredi 8 novembre 2017 a été extrêmement mouvementée dans plusieurs localités de la région du Nord-ouest. Selon les informations de première main recueillies il y a quelques minutes, au moins huit hommes des forces de

La huitième victime a perdu la vie dans le département de la Manyu, région du Sud-ouest, dans les circonstances qui restent indéterminées. Après l’assassinat de sang-froid, lundi dernier, du gendarme major Djonghay Bienvenu en service à l’escadron 51 de l’état-major de gendarmerie de l’ouest à Bafoussam- envoyé depuis peu, en détachement à Jakiri, chef-lieu du département du Bui. La nuit du mardi 7 au mercredi 8 novembre 2017 a été extrêmement mouvementée dans plusieurs localités de la région du Nord-ouest. Selon les informations de première main recueillies il y a quelques minutes, au moins huit hommes des forces de défense et de sécurité camerounaises ont perdu la vie dans des conditions qui restent à déterminer. Il s’agit de 2 éléments à Bamenda, chef-lieu de la région du Nord-ouest, 3 à Bafut (Mezam), 2 dans la Manyu et 1 dans la localité de Kumbo, l’un des épicentres de la contestation anglophone. Nous y reviendrons dans les prochaines heures…

CRISE ANGLOPHONE: 8 MILITAIRES TOMBENT SOUS LES BALLES DES SECCESSIONISTES

Laisser un Commentaire