mercredi 17 octobre 2018
« LES STARTUPS CAMEROUNAISES ONT UN POTENTIEL INCROYABLE »

La responsable Afrique de Seedstars World analyse le niveau des start-up camerounaises.

Vous venez de sélectionner la Start-up Gifted Mom pour représenter le Cameroun au Seedstars World. A partir de quels critères avez-vous travaillé ?

Pour faire acte de candidature, il faut avoir au moins deux ans, avoir levé moins de 500 mille dollars de fonds, avoir un prototype et être en lien avec la technologie. Nous avons reçu plus de 50 applications. On a regardé si les startups ont un vrai potentiel. C’est-à-dire un vrai marché et des clients; sont-elles attractives et à quel point est-ce que c’est intéressant pour nos partenaires d’investir dans ces startups. A la fin, on a sélectionné celle qui pour nous, a le plus grand potentiel de croissance.

Quelle récompense pour la meilleure start-up de cette compétition ?

La gagnante du Cameroun va être invitée, une première fois, au sommet régional au Mozambique en décembre prochain. Elle va être en relation avec toutes les autres gagnantes d’Afrique et avec de nombreux investisseurs intéressés par les startups africaines. Le responsable de la startup gagnante sera donc face aux acteurs clés des écosystèmes africains. Il va profiter de trois jours de show case de l’innovation en Afrique. Ensuite, il peut potentiellement participer à notre programme d’accélération de trois mois.

Enfin, il va être invité à notre sommet mondial, où il va concourir avec l’ensemble des 80 gagnants du monde entier, pour remporter jusqu'à 500 mille dollars d’investissement et d’autres prix qu’on a développé avec de nombreux partenaires. Ce sommet aura lieu en avril 2018 en Suisse.

Ce sommet mondial concerne uniquement les startups des pays en voie de développement ?

On est dans cinq régions aujourd’hui: Asie, Amérique latine, Europe de l’Est, Moyen Orient, Afrique du Nord et Afrique Subsaharienne. On espère que le prochain gagnant viendra de l’Afrique. Sur les quatre précédentes éditions, deux gagnants mondiaux étaient africains. On est très heureux d’avoir SeedStars Cameroun cette année.

Justement, qu’est-ce qui vous a motivé à vous intéresser au Cameroun cette année?

On entendait beaucoup dire que la scène tech camerounaise était super intéressante. Qu’il y avait un potentiel assez incroyable de jeunes startups.

Cela a éveillé notre attention. Et surtout qu’on a eu des partenaires locaux, dont ActivSpaces, qui étaient très motivés pour organiser SeedStars. Notre but, c’est de promouvoir les entrepreneurs, de les connecter avec notre réseau de partenaires et enfin d’y investir. Plus on est dans les pays en Afrique, plus ça nous intéresse et le Cameroun était une évidence pour nous.

Vous avez l’impression que les startups camerounaises apportent quelque chose d’intéressant dans le monde de l’innovation ?

Chaque startup a des choses à prouver. Donc évidemment, tout est possible. Les startups avec lesquelles on a travaillé ont un potentiel incroyable. Maintenant il va falloir passer à l’échelle mondiale et il faut de la visibilitéet des investissements. C’est à ce niveau qu’on essaie d’intervenir. Après, je pense que c’est un écosystème très excitant.

La start-up retenue aujourd’hui peut-elle faire le poids au niveau mondial selon vous?

J’en suis convaincue. Sincèrement, je pense qu’au Cameroun on a du potentiel pour rivaliser à l’échelle mondiale. Les potentiels gagnants ont plus de chance de venir d’Afrique parce qu’on voit des innovations sur le continent. Depuis quatre mois qu’on voyage dans les pays africains, on a vu des innovations très pertinentes qui ont réussi à avoir un impact énorme en prenant en compte des contraintes du continent africain. Du coup, on pense qu’elles peuvent être des entreprises incroyables.

 

« LES STARTUPS CAMEROUNAISES ONT UN POTENTIEL INCROYABLE »

Laisser un Commentaire