dimanche 22 octobre 2017
L’ETAT DU CAMEROUN ROMPT SON CONTRAT AVEC LA SOCIETE MAROCAINE CDE.

Suite à l’incapacité de la société marocaine CDE d’offrir aux Camerounais un accès à l’eau potable, le gouvernement camerounais vient de résilier son contrat. Dans une correspondance   signée du Secrétaire

Général de la Présidence de la République, dont l’objet fait état de la « situation de l’eau potable au Cameroun », le président de la république a signé son mécontentement. Il revient donc au Premier ministre, Philémon YANG et au ministre de l’eau et de l’énergie, Basile ATANGANA KOUNA de rompre le contrat avec la Camerounaise des Eaux en charge de la distribution de l’eau au Cameroun. Et

Suite à l’incapacité de la société marocaine CDE d’offrir aux Camerounais un accès à l’eau potable, le gouvernement camerounais vient de résilier son contrat. Dans une correspondance   signée du Secrétaire Général de la Présidence de la République, dont l’objet fait état de la « situation de l’eau potable au Cameroun », le président de la république a signé son mécontentement. Il revient donc au Premier ministre, Philémon YANG et au ministre de l’eau et de l’énergie, Basile ATANGANA KOUNA de rompre le contrat avec la Camerounaise des Eaux en charge de la distribution de l’eau au Cameroun. Et de proposer dans un délai d’un mois une solution capable de remédier au problème de ravitaillement en eau potable au Cameroun. Il s’agit là d’une décision fortement appréciée par les Camerounais. En effet, de la privatisation de certaines sociétés, les Camerounais sont face à toutes sortes de difficultés en matière d’approvisionnement et de ravitaillement en eau et en énergie électrique. Certains quartiers de Yaoundé font plus de 2 semaines sans courant. Les délestages se comptent par millier. Une certaine presse n’a pas manqué de signaler à ce sujet qu’Enéo ravitaille les Camerounais en obscurité. Espérons que les reformes prises pour la CDE ne s’arrêteront pas en si bon chemin. Au mieux toucheront aussi le secteur de l’énergie électrique.

L’ETAT DU CAMEROUN ROMPT SON CONTRAT AVEC LA SOCIETE MAROCAINE CDE.

Laisser un Commentaire